BDSM : des histoires & des récits excitants

bdsm

Tenant son appellation d’une philosophie et de pratiques qui réunissent notamment un beau monde, BDSM regroupe non seulement des passionnés mais également des chevronnés dans la matière. Ses fans de la fameuse BDSM peuvent désormais s’exprime par des récits et histoires, partager des ébats sexuels fictifs pour certains ouceux dont ils ont fait l’expérience pour d’autres sur plusieurs sites internet. C’est seulement pour eux et pour leur grand plaisir que ses différentes plateformes web telles que la cité BDSM, x’amster, Xstrory et beaucoup d’autres encore ont été conçu. Pour informations, BDSM provient de la combinaison de 3 acronymes, BD pour Bondage et Discipline, DS pour domination et Soumission et SM pour Sado-masochisme. Une combinaison sacrément chaude.

Au-delà des polémiques, pratique populaire

Plusieurs institutions médicales dénoncent la BDSM comme étant une grave orientation sexuelle. Elles restent inconditionnelles sur le sujet. Cependant pour les adeptes de la pratique, cela rend le jeu encore plus excitant et lui procure plus de piquant. En plus, historiquement parlant, ces jeux sexuels n’ont jamais eu d’éloge non plus, ils étaient considérés comme un désordre mental par les psychologues, eh oui. Au même rang que l’homosexualité et la masturbation, la BDSM a été très longtemps mal vue. Forte heureusement, de nos jours, le terme « désordre mental » a été banni. Même que des études ont prouvé qu’une majeure partie de la population, précisément près de 17 pour cent, utilise une forme ou une autre de BDSM. Ce qui est très étonnant vis-à-vis des préjugés qui lui sont attribués. Toutefois, pas d’inquiétudes, ses joueurs et idolâtres de la BDSM partagent tous cette philosophie d’une façon consentante et avec un contrôle partagé.

Ni sexisme ni fétichisme

Contrairement à ce que certains puissent croire, le sexisme et le fétichisme n’y ont pas leur place. D’une part, sexiste par définition, exige un rôle de domination et de soumission, dans la philosophie BDSM, les rôles sont choisis d’une façon consensuelle et librement. Une ouverture par rapport aux besoins intérieurs des participants est donc de rigueur. C’est donc très différent. D’autre part, un fétichisme substitue plutôt un objet à la place d’une relation sociale. La substitution implique la négligence de l’un ou de l’autre. La BDSM, quant à elle nécessite de la confiance, de la communication et de l’échange de puissance, ainsi une bonne relation sociale. Bref, il s’agit de donner la chance, aux joueurs d’explorer les fantasmes profonds à tous et chacun contrairement à certaines pratiques qui ne se soucie jamais des besoins et dû désire ainsi que de la sécurité de l’autre. En ce qui concerne la sécurité, des limites sont imposées par la BDSM dans toute relation du fait de l’utilisation du « safeword », des limites négociées au préalable par les deux camps.

Cela dit, la BDSM est, par conséquent, avant tout un choix et les récits BDSM disponible dans ses sites réunis une grande variété d’expériences et de fantasmes érotiques.

Site de récits BDSM, accès, organisation, utilisation

Les récits BDSM prodiguent non seulement des sensations fortes mais surtout réveillent des désirs sexuels ardents en tout un chacun. Vous pourrez d’ailleurs le constater par vous-même et vous faire votre propre avis.

Notons que l’accès aux sites est totalement gratuit pour les majeurs évidemment. Il n’y a également aucune autre condition quant à l’accessibilité. Ces gens passionnés qui inventent et écrivent ces récits dans ses sites, le font d’une façon bénévole pour le plaisir des amateurs de BDSM. Le peu qu’ils peuvent en tirer provient des bons commentaires de ses lecteurs. Un salaire plus réconfortant qu’autres choses. Vous remarquerez cependant que les adresses email des auteurs ne sont pas mentionnées en raison de certaine forme d’abus dans le passé. Alors pour commenter, il vous suffira d’adresser directement au site afin qu’il puisse transmettre aux auteurs respectifs une copie de vos remarques.

Vous constaterez également que les informations sur les sites sont bien agencées, tous les récits BDSM sont catégorisés et classifiés sous forme de bibliothèque afin de vous permettre une exploration aisée et de vous tenir à jour. Chaque bibliothèque pour chaque site est constitué de toutes les informations sensibles de vous intéressé y compris le résumé clair et précis de chaque récit.

Nuit libertine, soumission,… avant-gout excitant sur les récits BDSM

Pour vous donner un avant-goût sur ce que vous pourriez voir, on vous résume ci-après deux grands récits BDSM complètement inédits. La première, de la catégorie, nuit libertine s’intitule Secrétaire particulière. En quelques mots, c’est l’histoire excitante d’une secrétaire particulière, Amélia avec son supérieur Alexandre. Ils expérimentent ensemble une BDSM plutôt troublante. Au début, on n’imaginerait aucunement que l’histoire virerait aux jeux sexuels entre les deux. La seule remarque c’est qu’Amélia est une fille assez chaude, elle aime charmer et aguicher les hommes du bureau où elle travaille avec son accoutrement sexy et sortant du lot. De son côté, Alexandre est calme et charmant. Néanmoins, il a un comportement hautain et arrogant, ce qu’Amélia n’apprécie pas particulièrement. Avec cette histoire, on a la preuve que les sentiments forts avec quelques différentes tournes généralement aux ébats sexuels chauds et hard. Ici leur grande aventure commence par un désaccord, avec arrogance et d’une poigne de fer, Alexandre annonce le début de leur jeu. Au fond, il sait exactement ce qu’elle désire au plus profond d’elle. Amélia émet des petits cris à chaque surprise que son étalon lui fait. Ce qui avait le don de l’exciter encore plus. Des gestes précis et bien coordonnées avec sa main baladeuse sont poursuivies par Alexandre malgré les menaces de sa soumise. La belle aimait être malmenée, d’ailleurs, elle était mouillée depuis un bon moment. Ila décelé son petit jeu et tient fermement le contrôle. Il lui dicte le moindre mouvement et elle dans sa position n’avait comme choix que de les suivre sagement. Il lui ordonne de la sucer et elle s’exécute. Elle le fait en gémissant, Alexandre adore. À un moment, elle a cru avoir pris la tête mais son partenaire ne se laisse pas aussi facilement faire, alors pour plus de jeux, il mordit son mamelon pour la faire crier et s’enfonça brusquement en elle. La belle gémissait, se lamentait, le suppliait même pour qu’il la fasse jouir mais c’est lui qui était au contrôle, il décide du comment et quand. Il lui faisait languir de désir et lui aussi il la désirait. Elle était en sueur tellement elle était chaude, quelques va-et-vient et elle finit par jouir. Alexandre lui fait part de son désir de la prendre tous les soirs comme ils ont fait. Le lendemain, leur belle histoire continue, Alexandre était en train de regarder dans son bureau la vidéo prise par la caméra de surveillance. Il bondait déjà alors il appelle Amélia. En se voyant dans la vidéo, elle se mit à mouiller superbement et avait envie de sexe. Il lui demande de réveiller son désir si elle le veut en elle et elle s’exécute. Elle bouge et se déshabille très sensuellement. Pour garder son contrôle, Alexandre prit une règle en bois sur son bureau et tapent les fesses rebondies d’Amélia qui se retenait pour ne pas pleurer. Il le prend ensuite sur son canapé bien confortable et s’enfonce lentement en elle. Avec un lent mouvement de va-et-vient tout en allant en profondeur, Alexandre lui procure presque un orgasme mais il adore davantage se faire supplier. Il continue donc avec une violence des assauts jusqu’à ce qu’Amélia crie son bonheur et le fait jouir. Ils étaient comblés. Découvrez la totalité de cette histoire passionnante sur la cité BDSM. Imaginez-vous avec vos plus gros fantasmes en lisant.

Pour plus de plaisir, voici la deuxième, une histoire qui plaira surement aux amateurs de récit BDSM, il s’agit d’une histoire érotique écrite par Fabrissa. Voyez par vous-même, c’est chaud. Ci-après un extrait alléchant.

Notre petite soumise et désireuse de plaisirs ignorés de presque tous se laisse tenter par son amant après qu’il lui ait contacté. À peine maquillée et vêtue d’une petite robe sexy, elle déparque chez lui. Ce dernier était déjà prêt à la prendre dans son jeu l’accueille en étant nu. Elle était séduite par son apollon réellement bien fichu, mignon musclé comme un rugbyman. Elle se laisse prendre, lui était excité de dingue. Il le guide jusqu’à une pièce superbement équipée: une croix de Saint André, deux martinets, un fouet, des godes dimension XXL, des harnais avec des boules pour fermer la bouche. Diverses cordes…l’aventure s’annonce très chaude. Tous deux semblent être consentant à un BDSM digne du nom. Après qu’il l’ait poussé, il l’attache, le jeu débute enfin. Puis avec ses lèvres, il lèche les seins de sa soumise et elle adore. Avec son harnais et sa boule, il la rend muette. Pour pimenter son jeu, l’étalon au contrôle prend un martinet et donne un coup sec à son partenaire de jeu. Elle sursaute de douleur mais il continue. Ça lui fait bander. Au plus haut de son degré d’excitation il s’approche d’elle et l’enfonce dans sa chatte bien mouillée. Il y va bien profond et elle sent son désir monter d’un cran. Il annonce ensuite avec assurance son prochain acte, la sodomie, la belle reste perplexe vu qu’elle n’apprécie pas particulièrement cette pratique. Pourtant, il continue son jeu doucement mais surement. Des caresses langoureuses exprimant son calment et son non-empressement impressionne sa douce. Il commence à parfaire le tour du trou noir, puis les bords, et finit par titiller l’engin. Voilà un fait Inattendu arriver, elle jouit et même qu’elle en veut plus malgré sa résistance au départ. Du coup, comme une chienne soumise, elle ouvre bien ses fesses, pour qu’il puisse bien mettre sa grosse bite dedans. À la longue, allant de plus en plus profond, il la fait jouir pendant une sodomie. Une première pour celle-ci. Voilà une bonne surprise que son amant lui a préparée. Néanmoins, lui ne jouit pas encore et continues-en en enfonçant son énorme gode dans la chatte de sa joueuse. Là elle est complètement son esclave. Il met son gode en entier ou presque, ce qui fait mal à son partenaire au début mais ensuite la mène à orgasme sans égal. Il a bien tenu sa promesse. Elle prend à son tour son rôle et la suce sensuellement jusqu’à ce qu’il jouisse dans la gorge. Sauf qu’elle, elle en veut encore. Il comprend vite son désir et prend avec sa bouche son sexe. Sa langue passe dans des endroits qu’elle n’a jamais connus auparavant. Il remet à nouveau sa grosse bite dans la bouche excitante de sa soumise et ils jouirent ensemble. Finalement, insatisfaite dans l’utilisation du matos de son dompteur, la grosse baiseuse, promet de prendre les commandes pour la prochaine fois, à elle maintenant de le faire s’incliner devant ses désirs les plus fous. Sacré bout de femme. Une histoire qui vous fera pâlir de désir tellement elle excitante. En plus, vous remarquerez qu’aucun détail ne sera omis de dire. Ces détails qui rendent le récit encore plus alléchant, alors parcourez-le, il vous stimulera.

Si vous êtes fans de la fameuse pratique BDSM et que vous appréciez de la bonne lecture érotique. Faites-vous plaisir car plusieurs autres histoires et récits vous attendent sur ces sites dédiés à la BDSM. Vous aurez amplement le choix parmi toutes les catégories présentes sur ces plateformes. Vous en trouverez pour tous les goûts allant du hard au roman, de la domination et soumission, de la fiction et même pour un public précis comme les bisexuels et autres. Vous pourriez même constater quelques épisodes pour certaines histoires comme pour la saga des esclaves marquis d’Évans, la métamorphose d’un directeur financier et etc. sur la cité BDSM, afin de suivre les évolutions de chaque aventure que vous affectionnez. Bref, que vous soyez amateurs de BDSM ou simplement des curieux de cette pratique, vous trouverez votre bonheur. Vous pouvez aussi partager vos aventures ou laisser votre histoire si vous le souhaitez. C’est facile.

Be the first to comment on "BDSM : des histoires & des récits excitants"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*